L'Initiative internationale "4 pour 1000"

Les Sols pour la Sécurité Alimentaire et le Climat

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Sys-Validé
Actualités à la Une
- Notes Carbone du Sol
Ressources
Ressources archivées
System
- Autres newsletters
- Guides et rapports
- Documents officiels
- Articles dans les médias généralistes
- Audio Video Infographies
- 4 pour 1000 Newsletters
- Articles thématiques dans les médias spécialisés
- Outils web
- Publications scientifiques et techniques de référence
Articles et publications
- Témoignages et success stories
Documents officiels 4 pour 1000
Autres ressources
Actualités en cours
Actualités archivées
Ressources à la Une

COP 28 EAU – L’Initiative internationale « 4 pour 1000 » a participé à 10 événements parallèles en marge de la COP

Durant la COP28 qui s’est tenu à Dubaï (Emirats arabes unis) du 30 novembre au 13 décembre 2023, l’Initiative internationale « 4 pour 1000 » a participé à 10 événements parallèles entre le 5 et le 10 décembre, dont 8 organisés ou co-organisés par son Secrétariat Exécutif.

@ 5 Décembre 2023, de 9h00 à 10h15 : « Des sols sains pour les terres et le climat »
– Pavillon Terres et Sécheresse de la CNULCD COP28

Cet événement a été co-organisé par Jean Luc Chotte – IRD, la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification, le Comité Scientifique Français de la Désertification (CSFD), le CIRAD et l’Initiative internationale « 4 pour 1000 ».

Deux questions ont été soulevées lors de l’événement :

  • Comment pensez-vous que des sols sains pourraient contribuer à atteindre la neutralité en matière de dégradation des terres et la neutralité climatique ?
  • Comment pourrions-nous combler le manque de connaissances sur les solutions fondées sur la nature en matière de RRC afin de soutenir les décideurs politiques dans leurs efforts visant à encourager la gestion durable des terres, en faisant des sols sains un facteur de résilience pour réduire les impacts des aléas et mieux s’adapter ?

Avec :

  • Jean-Luc Chotte, IRD et Baron Orr, UNCCD, comme modérateurs

Intervenants :

  • Jérôme Tondoh, président du conseil scientifique du « Programme héritage d’Abidjan », professeur associé en écologie et gestion durable des terres à l’Université Nangui Abrogoua en Côte d’Ivoire
  • Ndeye Hélène Diallo-Diagne, pédologue à l’Institut sénégalais de recherche agricole au Sénégal
  • Nabil Ben Khatra, secrétaire exécutif de l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) en Tunisie
  • Oscar Ortiz, directeur général des Systèmes de culture au CGIAR
  • Mamadou Baro, directeur et professeur au bureau de recherche appliquée en anthropologie à l’Université de l’Arizona aux Etats-Unis
  • Mabel Nechia Wantim, doctorant et coordinateur du « Disaster Risk Management Cameroon, University of Buea », au Cameroun
  • Irungu Mary Munyutha Pelum, Policy and Advocacy Programme Officer, Kenya

@ 5 Décembre 2023, de 9h00 à 10h30 : « La nécessité d’outils MRV [Monitoring, Reporting & Verification] pour les décideurs politiques, les agriculteurs, les entreprises et la société civile afin d’évaluer les chaînes de valeur et de rendre compte aux consommateurs »
– Pavillon Save Soil (Zone Bleu)

Cet événement a été organisé par l’Initiative internationale « 4 pour 1000 ».

Mesurer et valider la santé des terres agricoles et des sols n’est pas un processus facile pour toutes les parties prenantes, de la ferme à l’assiette. Les décideurs politiques doivent avoir accès à des données fiables pour déterminer leurs orientations politiques, les agriculteurs doivent avoir accès à des informations abordables et fiables pour confirmer ou modifier leurs choix techniques dans les champs, les investisseurs et les entreprises doivent rendre compte de leurs impacts (chaînes de valeur et propres processus) en termes d’émissions et de stockage (sans parler des acheteurs de crédits carbone) et la société civile, y compris les consommateurs, doivent disposer d’informations fiables et régulières pour orienter leurs choix de vie.

Toutes les parties prenantes ont intérêt à ce que les outils MRV soient fiables et à un coût accessible.

Un format de 1h30 (90 min) avec une table ronde impliquant 6 intervenants mêlant scientifiques, fournisseurs de technologies et utilisateurs.

Participants :

  • Dr Paul Luu, Secrétaire exécutif de l’Initiative internationale « 4 pour 1000 », modérateur
  • Dr Beverley Henry et Dr Budiman Minasny, Co-Présidente et Membre du Comité Scientifique et Technique du « 4 pour 1000 »
  • M. R.K. Warrier, directeur de programme et directeur régional, BAIF Development Research Foundation
  • Mme Sandrine Sommer, Directrice du développement durable, Moët Hennessy
  • M. John Mullins, Président exécutif, Amarenco
  • Mme Adrienne de Malleray, Co-fondatrice, Genesis
  • M. Bradford M. Willis, Sol en Formation
  • Dr JK Ladha, Digital Green
  • Dr Ananya Rao, UNESCO et Heartfulness Institute, pour conclure l’événement parallèle

@ 5 Décembre 2023, de 11h à 12:30 : « Carbone du sol et possibilités pour les petits exploitants, maximiser les solutions communautaires et minimiser les dommages »
– Pavillon Sri Lanka

Cet événement a été co-organisé par l’Initiative internationale « 4 pour 1000 », LOAM et FIAN Sri Lanka.

Améliorer la santé des sols agricoles peut apporter des solutions concrètes aux défis posés par le changement climatique, l’insécurité alimentaire et la pauvreté.

Pour améliorer la santé des sols, un changement de mentalité, de connaissances et de pratiques est crucial. Néanmoins, l’accès aux connaissances scientifiques et traditionnelles, ainsi qu’aux machines adaptées et aux intrants respectueux de l’environnement, est souvent limité dans les milieux des petits exploitants.

Un environnement favorable au niveau politique, qui reconnaît les possibilités et les besoins des petits exploitants, ainsi qu’une organisation efficace des petits exploitants pour partager les efforts et échanger les connaissances, est crucial pour renverser la situation.

Un format de 90 min avec une table ronde impliquant 4 intervenants mêlant scientifiques, représentants de la société civile, fournisseurs de technologies et entreprises.

Participants :

  • Dr Claudia Schepp, modératrice, Initiative internationale « 4 pour 1000 »
  • Dr. Adesola Olaleye, membre du Comité Scientifique et Technique, Initiative internationale « 4 pour 1000 » (Conférencier principal)
  • Dr. Paul Luu, Secrétaire Exécutif de l’Initiative internationale « 4 pour 1000 »
  • Dr Lydie-Stella Koutika, membre du Comité Scientifique et Technique, Initiative internationale « 4 pour 1000 »
  • M. Thilak Kariyawasam, PDG, FIAN Sri Lanka
  •  M. Leel Randeni, directeur du changement climatique, ministère de l’Environnement, Sri Lanka
  • M. Anirudh Keny, directeur du développement commercial, Boomitra
  • Dr Jagdish Kumar Ladha, représentant Digital Green
  • Dr. Farshad Amiraslani, membre du Comité Scientifique et Technique, Initiative internationale « 4 pour 1000 » (conclusion).

@ 5 Décembre 2023, de 14h à 15h : « Terrain d’entente : la santé des sols en faveur de la nature, des personnes et du climat »
– Evénement parallèle de CA4SH , Pavillon des Systèmes alimentaires (Zone Bleu)

L’événement a approfondi l’importance fondamentale de la santé des sols en tant que pilier de systèmes alimentaires résilients ainsi que de l’action en faveur du climat et de la nature.

Il a rassemblé diverses parties prenantes des domaines scientifique, politique, du développement, de la conservation et du secteur privé. Il visait à inspirer et à mobiliser les participants pour défendre les approches, les politiques et les actions de collecte centrées sur les sols.

Thèmes clés :

  1. Identifier l’appel à l’action spécifique et les engagements suggérés de chaque perspective institutionnelle et thématique pour améliorer la santé des sols
  2. Comprendre le lien sol-climat-nature-alimentation, en mettant en évidence les multiples avantages de la santé des sols : atténuer et s’adapter au changement climatique, restaurer la biodiversité, améliorer la résilience de l’eau, renforcer la sécurité alimentaire et protéger le patrimoine naturel et culturel
  3. Mettre en avant des histoires pour la mise à l’échelle sur le terrain de pratiques saines pour les sols
  4. Examiner le rôle des cadres politiques et d’un environnement favorable dans la promotion d’une gestion durable des sols, d’une agriculture résiliente au climat et de politiques agricoles centrées sur les sols.

Avec

  • – Dr Leigh Winowiecki, responsable mondial de la recherche sur la santé des sols et des terres, CIFOR-ICRAF, co-responsable de CA4SH, modératrice
  • Eliane Ubalijoro, PhD, PDG, CIFOR-ICRAF
  • Elizabeth Nsimbanda, présidente de la Fédération des agriculteurs d’Afrique de l’Est (EAFF)
  • Roland van der Vorst, responsable de l’innovation Rabobank et PDG Rabo Carbon Bank
  • Genna Tesdall, directrice, Jeunes professionnels pour le développement agricole (YPARD)
  • Paul Luu, Secrétaire Exécutif, Initiative internationale « 4 pour 1000 »
  • Erica Johnson, responsable des affaires de développement durable, Agreena
  • Nikita Eriksen-Hamel, directrice adjointe, Agriculture et systèmes alimentaires, Affaires mondiales Canada
  • Martina Fleckenstein, Directeur des politiques mondiales, Alimentation, WWF International
  • Naoufal Mahdar, Vice-président, Action Climat et Décarbonation, Groupe OCP.

@ 5 Décembre 2023, de 17h à 18h : « Comment aider les agriculteurs à contribuer au changement climatique grâce à la régénération de la santé des sols ? »
– Evénement parallèle organisé par l’Initiative internationale « 4 pour 1000 » – Pavillon IICA (Zone Bleu)

Depuis la COP 21, l’agriculture, grâce aux sols, est devenue un élément important des solutions au changement climatique. Régénérer la santé des sols grâce à des pratiques appropriées (agroécologie) est essentiel pour soutenir les agriculteurs de cette manière.

Grâce aux témoignages de scientifiques, de représentants d’agriculteurs, de dirigeants de start-up et de représentants d’entreprises agroalimentaires, le panel a passé en revue les contributions respectives de ces acteurs en matière d’atténuation du changement climatique, et comment les agriculteurs, qui sont ceux qui font le travail dans les champs, peuvent être soutenus pour mettre en œuvre le travail difficile de stockage du carbone dans le sol.

Un format de 60 mn avec une table ronde impliquant 4 intervenants mixant scientifiques, représentants de la société civile, fournisseurs de technologies et entreprises.
Avec :

  • Paul LUU, Initiative internationale « 4 pour 1000 », modérateur
  • Beata MADARI, EmBrapa
  • Gabrielle BASTIEN, Regeneration Canada – voix des agriculteurs
  • Adrienne de MALLERAY, GENESIS
  • Sandrine SOMMER, Moët-Hennessy

@ 8 Décembre 2023, de 9h30 à 11h : « Santé des sols : le maillon fort du développement durable »
– Pavillon France (Zone Bleu)

L’événement, co-organisé par l’IRD, le Cirad et l’Initiative internationale « 4 pour 1000 », a permis de partager les points de vue et les retours d’expérience de différents acteurs autour de l’amélioration de la santé des sols, dans un double objectif d’augmentation de la productivité agricole et des capacités de séquestration de carbone des sols.

Cet événement abordait directement les problématiques du climat, de la biodiversité et de la sécurité alimentaire, problématiques intrinsèquement liées. Cet événement s’est appuyé sur une note de politique (policy brief) rédigée et partagée en amont de la COP28 par les co-organisateurs.

Avec :

  • Dr Paul LUU, Secrétaire Exécutif de l’Initiative internationale « 4 pour 1000 », modérateur
  • Dr Ndeye Hélène DIALLO DIAGNE, Institut Sénégalais de Recherche Agricole, Membre du Bureau de l’Initiative internationale « 4 pour 1000 »
  • Mr Oliver OLIVEROS, Coalition Agroecologie
  • Dr. Ebagnerin Jérôme Tondoh, Université Nangui Abrogoua
  • Dr Isabel Drigo, IMAFLORA (Institute of Agricultural and Forest Management and Certificatio)

Synthèse de messages clés et compléments :

  • Dr Jean-Luc CHOTTE, IRD
  • Dr Vincent BLANFORD, CIRAD

@ 8 Décembre 2023, de 11h à 12h30 : « Faciliter l’accès au marché du carbone pour les agriculteurs »
– Événement parallèle organisé par Save Soil et modéré par l’Initiative « 4 pour 1000 » – Pavillon Save Soil (Zone Bleue)

Ce n’est un secret pour personne que l’accès aux marchés du carbone est un défi pour de nombreux agriculteurs.

Le paradigme existant nécessite des personnes hautement qualifiées pour soutenir le développement, l’enregistrement, la validation et l’audit d’un projet.

Quel est le coût réel pour les agriculteurs de recourir à ces services, dans quelle mesure sont-ils durables et quelles pourraient être les alternatives ?

Participants :

  • Claudia Schepp, Secrétariat exécutif de l’Initiative internationale « 4 pour 1000 », modératrice
  • Josh Knauer, co-fondateur de ReSeed et ancien conseiller de l’administration Obama en matière de science et de technologie
  • Sai Kishore Nellore, responsable de l’action climatique chez Olam Agri & Olam Group.

Au cours de l’événement, Josh Knauer a donné un aperçu de leurs normes et de la manière dont ReSeed rémunère les agriculteurs dès la première année afin de les aider à financer la transition. Cela inclut non seulement la séquestration du carbone, mais également la sauvegarde du carbone dans le sol.

Les deux intervenants ont souligné l’importance de la transparence et de permettre l’échange de crédits de carbone du sol entre les pays (lié à l’article 6).

Tous deux ont également souligné l’importance pour les agriculteurs d’être les principaux bénéficiaires des crédits carbone et la nécessité de prendre en compte les co-bénéfices dans les systèmes de paiement.

 

@ 8 Décembre 2023, de 12h15 à 13h15 : « Stocker du carbone dans les sols agricoles et forestiers ultramarins. Etat des connaissances, leviers d’actions pour les territoires français d’Outre-mer et la coopération régionale »
– Pavillon de la Francophonie (Zone Bleu)

Cet événement a été co-organisé par l’Initiative internationale « 4 pour 1000 », le CIRAD et l’IRD.

Les sols sont au cœur des enjeux globaux et le carbone (C) organique y tient une place majeure pour la lutte contre le changement climatique en absorbant le CO2 de l’atmosphère. Ils sont un réservoir de biodiversité et jouent un rôle majeur dans la sécurité alimentaire (95% de notre alimentation en dépendent directement). Stocker du carbone organique dans les sols participe à leur fertilité, à la limitation de leur érosion et à leur capacité à retenir l’eau. Leur gestion durable doit permettre de contribuer à plusieurs ODD des Nations Unies dont l’ODD 2 sur la faim zéro, l’ODD 13 sur les mesures relatives à la lutte contre le changement climatique, et l’ODD 15 sur la conservation et la restauration des terres.

Dans les territoires ultramarins français, les sols sont également au cœur d’enjeux locaux et régionaux notamment la résilience au changement climaqtique, l’autonomie alimentaire, l’alimentation durable qui relèvent également de ces objectifs où les sols agricoles et forestiers ultramarins occupent une place importante.

L’ensemble répond à l’ambition de l’Initiative internationale « 4 pour 1000 : les sols pour la sécurité alimentaire et le climat », lancée lors de la COP21 à Paris. L’Initiative invite tous les acteurs impliqués à mettre en place des actions concrètes favorisant le stockage du Carbone dans les sols par la promotion de pratiques. Il s’agit d’inciter les acteurs à s’engager dans une transition vers une agriculture et une sylviculture productives, hautement résilientes, porteuses de développement durable car fondées sur une gestion adaptée des terres et des sols, créatrices d’emplois et de revenus.

Une première Etude « 4 pour 1000 France » intitulée « Stocker 4 pour 1000 de carbone dans les sols : le potentiel en France » (2019) », s’est penchée sur les pratiques agricoles et forestières permettant de stocker le Carbone dans les sols de l’hexagone. Elle a été prolongée par l’Etude « 4 pour 1000 Outre-mer »  qui dresse un état des lieux des connaissances sur les stocks et les flux de carbone dans les sols des départements et régions d’Outre-mer (DROM), territoires qui représentent plus de 15 % de la superficie de l’hexagone.

Elle a ainsi permis l’identification de leviers à mobiliser pour favoriser la conservation des stocks et améliorer le stockage de carbone en particulier dans les sols sur ces territoires. Cet état des lieux a notamment l’ambition de contribuer à des espaces de dialogue territoriaux et inter-territoriaux entre science, politique et les acteurs agricoles et forestiers, pour la conception de politiques publiques ou les prises de décisions politiques.

Les dispositifs et les connaissances acquises dans les Outre-Mer français sont des éléments essentiels de la collaboration scientifique de nos organismes de recherche avec les pays du Sud pour répondre aux enjeux internationaux de l’agriculture et du développement. C’est le cas notamment des territoires insulaires des Caraïbes pour les Antilles, de la zone Océan Indien/Afrique de l’Est pour la Réunion et de l’Amazonie pour la Guyane.

Participants :

  • Dr Vincent BLANFORT, Chercheur Cirad -Chargé de mission Changement Climatique au Cirad
  • Dr Paul LUU, Secrétaire Exécutif de l’Initiative internationale « 4 pour 1000 »
  • Dr Marie HRABANSKI, Chercheure en sociologie politique, CIRAD
  • Mme Anaïs VALENCE, Ministère de L’agriculture et de la Souveraineté Alimentaire – France
  • Dr Isabel DRIGO, IMAFLORA Manager Climat et Sciences des données
  • Pr Ricardo ABRAMOVAY, Département d’économie, Université de São Paulo, Brésil

@ 8 Décembre 2023, de 15h à 16h30 : « Des sols sains : changer la donne pour atteindre les objectifs alimentaires et climatiques dans les limites planétaires »
– CCNUCC (Zone Bleu)

Cet événement a été co-organisé par l’Initiative internationale « 4 pour 1000 », Cirad et l’IRD.

Des sols plus sains sont essentiels à des écosystèmes sains. Ils permettent une meilleure productivité, une meilleure qualité des aliments et une plus grande séquestration du carbone.

De nombreuses parties prenantes ont partagé leur vision sur les voies à suivre pour obtenir des sols plus sains afin d’atteindre les objectifs alimentaires et climatiques, dans divers contextes socio-économiques.

Participants :

  • Jean Luc CHOTTE, IRD, modérateur
  • Dr. Ndeye Hélène Diallo Diagne, pédologue à l’Institut Sénégalais de Recherche Agricole
  • Dr. Kirit Shelat, Président exécutif-NCCSD (Conseil national pour le changement climatique, le développement durable et le leadership public) ONG, Inde
  • Dr. Ebagnerin Jérôme Tondoh, président du conseil scientifique du « Programme héritage d’Abidjan », professeur associé en écologie et gestion durable des terres à l’Université Nangui Abrogoua en Côte d’Ivoire
  • Dr. Kapildev Bahl, Expert, Initiative sur les algues, Centre indien de recherche sur le climat et l’impact social
  • Dr. Marie Hrabanski, chercheuse en sociologie politique au Cirad
  • Dr. A. R. Pathak, Ancien vice-chancelier, Université agricole de Junagadh, Inde
  • Dr. Paul LUU, Secrétaire Exécutif de l’Initiative internationale « 4 pour 1000 »

@ 10 Décembre 2023, de 16h à 17h : « Santé des sols : un enjeu clé pour la lutte contre le changement climatique et l’amélioration de la productivité agricole »
– Pavillon de la Francophonie (Zone Bleu)

Cet événement a été co-organisé par l’Initiative internationale « 4 pour 1000 », le Cirad et l’IRD.

Cet événement visait à poursuivre le plaidoyer auprès des décideurs locaux et internationaux pour la prise en compte des sols dans la lutte contre le changement climatique et pour la sécurité alimentaire.

Par le partage d’expertise et d’expérience, il visait à convaincre et outiller des acteurs de terrain pour améliorer la santé et la productivité des sols, et ce, dans différents contextes socio-économiques.

Avec :

  • Mr le Ministre Marc Fesneau, Ministre français de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire
  • Dr Vincent Blanfort, Chercheur, CIRAD, modérateur
  • Mme Gabrielle Bastien, Initiative internationale « 4 pour 1000 »
  • Dr Cargele Masso, Directeur Environnement et Biodiversité, CGIAR
  • Dr Ndeye Hélène Diallo Diagne, Chercheuse, Institut Sénégalais de Recherche Agricole.