L'Initiative internationale "4 pour 1000"

Les Sols pour la Sécurité Alimentaire et le Climat

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Ressources
System
Actualités à la Une
- Autres newsletters
Ressources archivées
Sys-Validé
- Documents officiels
- Articles dans les médias généralistes
- Guides et rapports
- Audio Video Infographies
- Articles thématiques dans les médias spécialisés
- 4 pour 1000 Newsletters
Articles et publications
- Outils web
- Publications scientifiques et techniques de référence
Documents officiels 4 pour 1000
- Témoignages et success stories
Autres ressources
Actualités en cours
Actualités archivées
Ressources à la Une

La contribution de la science à l'Initiative "4 pour 1000"

 

La contribution de la Science à l'Initiative

L’initiative internationale “4 pour 1 000” est multi-partenariale et construite autour de 2 grands volets :

  1. Un programme d’actions multi-acteurs, étatiques et non-étatiques, pour une meilleure gestion du carbone des sols afin de lutter contre l’insécurité alimentaire et donc contre la pauvreté, tout en contribuant à l’adaptation au changement climatique et à l’atténuation du changement climatique
  2. Et un programme international de recherche et de coopération scientifique portant sur quatre questions scientifiques complémentaires :
  • l’étude des mécanismes et l’estimation du potentiel de stockage du carbone dans les sols selon les régions et les systèmes agro-climatiques
  • l’évaluation des performances des pratiques agricoles vertueuses et de leurs conséquences sur la séquestration et sur les autres services de production et de régulation
  • l’accompagnement des innovations et leur stimulation par des politiques adéquates
  • le suivi, la notification et la vérification des résultats (MRV- measuring, reporting and vérification), en particulier à destination des agriculteurs et des investisseurs.

Les acteurs de la recherche, notamment à l’international, peuvent développer les quatre volets décrits ci-dessus de manière coordonnée :

  • connaissance des stocks de carbone des sols et potentiels de stockage
  • impacts des pratiques agricoles et forestières sur le stockage de carbone dans les sols
  • méthodes de suivi de la séquestration de carbone dans les sols
  • diffusion de bonnes pratiques.

Les acteurs de la recherche s’engagent aussi à :

  • Appuyer une Initiative internationale sur les sols avec un triple objectif "gagnant-gagnant-gagnant"
  • Proposer des modes de production mettant en valeur le potentiel des végétaux comme mécanisme de captage et de stockage du carbone atmosphérique
  • Lutter contre la dégradation des terres tout en ayant un impact positif sur la sécurité alimentaire
  • Reconnaître que les sols sont vitaux pour la vie sur terre et que les sols vivants préservent la biodiversité
  • S'inspirer et apprendre des pratiques culturales traditionnelles faisant une place de choix aux arbres au cœur de la production agricole, comme dans les systèmes agroforestiers
  • Relever le défi scientifique d'une meilleure connaissance du stockage du carbone dans les sols, stockage aux multiples effets bénéfiques, afin de mieux maitriser les facteurs favorables à ce stockage et l'équilibre entre les nutriments
  • Profiter du savoir scientifique pour élaborer de nouveaux systèmes de production sachant s'inspirer de la nature et de pratiques traditionnelles pour accroître le stockage du carbone dans les sols
  • S'atteler au défi de l'élaboration de méthodes de mesures et d'évaluation des quantités de carbone stockées dans les sols et ce à moindre coût
  • Mobiliser les parties-prenantes pour les inciter à prendre des actions pour préserver les sols en faveur de la sécurité alimentaire et du climat
  • Choisir de transmettre et promouvoir des savoirs et des pratiques en faveur de l'agro-écologie

Témoignages de chercheurs

Jean-François SOUSSANA (FRANCE)

Vice-Président en charge de la politique internationale de l’INRAE, Membre du Comité Scientifique et Technique de l’Initiative internationale “4 pour 1000”, coordinateur du Projet CIRCASA.​

Claire CHENU (FRANCE)

Professeur de sciences du sol chez AgroParisTech (Biologie, agronomie, sciences de l’alimentation et de l’environnement), chercheur à l’INRAE, Membre du Comité Scientifique et Technique de l’Initiative internationale “4 pour 1000”, coordinatrice de EJP Soil.

Cornelia RUMPEL (ALLEMAGNE)

Chercheur au Centre National de Recherche Scientifique (CNRS) – Institut d’écologie et sciences environnementales de Paris, Présidente du Comité Scientifique et Technique de l’Initiative internationale “4 pour 1000”.

Rattan LAL (USA)

Professeur émérite des Sciences du Sol, Directeur du Centre de gestion et de stockage de carbone, au sein l’Ohio State University (USA), Président de l’Union internationale des sciences du sol (2017-2018), Co-récipiendaire du prix Nobel de la Paix 2007 au titre du GIEC, lauréat 2019 de la Japan Prize Foundation, et lauréat du Prix mondial de l’alimentation 2020.

QuelquesRéalisations

CIRCASA

Le projet CIRCASA vise à renforcer la coordination et les synergies de la recherche européenne et mondiale sur la séquestration du SOC dans les sols agricoles, afin d’améliorer la compréhension et la base scientifique permettant de cibler les pratiques ambitieuses nécessaires pour préserver et renforcer le SOC.

Le projet SOCA

Le projet Soca – “Le carbone des sols au service de l’agriculture familiale tropicale” – va analyser durant trois années l’impact de différents facteurs sur les transferts de carbone de l’atmosphère vers les sols en Afrique sub-saharienne.

CGIAR - CCAFS

Le CGIAR – CCAFS (programme de recherche du CGIAR sur les Changements Climatiques, l’Agriculture et la Sécurité Alimentaire) propose un livre et des vidéos pour expliquer comment mesurer le carbone dans le sol, les émissions de gaz à effet de serre et analyser les options d’atténuation dans les pratiques agricoles des petits exploitants.

AGRISOURCE

La plateforme ouverte d’innovation sur l’Agriculture et le Changement Climatique Agrisource est un projet mené par l’INRAE et le CIRAD, et financé par la Climate-KIC.
Share This